Le matériel de capture et d'étude

Le piègeage est une méthode d'échantillonnage indispensable pour de très nombreux groupes entomologiques. Sans celui-ci il serait très difficile, voir impossible, de noter la présence de tel ou tel insecte. Le piègeage permet également de réaliser des études statistiques, via un échantillonnnage quantitatif ou semi-quantitatif.


Le piège Barber le moyen de base pour la collecte des insectes du sol. On dispose au raz du sol deux gobelets en plastique imbriqués l'un dans l'autre, ce qui permet un démoulage aisé lors de la récolte des prélèvements. On verse pour un tiers du volume un mélange d'eau saturé en sel avec un agent mouillant (le liquide vaisselle fait très bien l'affaire). Le sel assure la conservation des prélèvements durant une semaine maximum, l'agent mouillant fait tomber les insectes directement au fond du liquide. Le piège à fosse est surmonté d'un chapeau en bois pour éviter aux feuilles mortes, aux débris végétaux et à la pluie de tomber dans le piège.

Pour une conservation plus longue, on pourra utiliser sans problème le propanediol (également nommé 1,2 - mono propylène glycol) à 10%, qui permet une parfaite conservation durant un mois des prélèvements. Il n'entraîne aucune raideur cadavérique et est jugé non toxique (attention de ne pas le confondre avec l'éthylène-glycol, qui lui est fortement toxique : il s'agit ni plus ni moins que du liquide de refroidissement pour les radiateur de nos voitures !). Son seul inconvénient est son prix.

Eviter absolument l'utilisation du formol ou de l'éthylène-glycol. Ces deux substances sont très toxiques et le formol engendre une raideur cadavérique irréversible, même à très faible concentration (2-3 %).

< sommaire de la rubrique 1 2 3 4 5 6 7 page suivante >
Ce site est conforme aux spécificités du World Wild Web Consortium (W3C) :

Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional