Le matériel de capture et d'étude

Le piègeage est une méthode d'échantillonnage indispensable pour de très nombreux groupes entomologiques. Sans celui-ci il serait très difficile, voir impossible, de noter la présence de tel ou tel insecte. Le piègeage permet également de réaliser des études statistiques, via un échantillonnnage quantitatif ou semi-quantitatif.


Le piège bouteille aérien

Le piège aérien attractif est un bon moyen pour capturer l'entomofaune qui évolue au dessus du niveau du sol. Un moyen simple consiste à réaliser "un piège à guêpes" que l'on suspend dans une haie, sur un arbre bien exposé, en lisière, etc.

Le piège est constitué d'une bouteille plastique. Mon choix s'est porté sur les boutielles d'Oasis. Ces bouteilles ont un plastiques épais et solide et le goulot est très large, permettant l'entrée de gros insectes. On coupe l'extrémité de la bouteille que l'on retourne sur la base. On remplit ensuite le piège d'un mélange de vin, bière, sucre et fruit mûrs que l'on aura laissé fermenter quelques jours. Il suffit ensuite de positionner une anse sur le piège et de le surpendre dans un arbre bien exposé. Le piège sera relevé au bout d'une petite semaine dans au nord de la Loire, plus régulièrement au sud. Il convient d'éviter de ne pas abuser de ce dispositif dans le sud de la France, où son efficacité est meurtrière pour de nombreux groupes entomologiques.

Le piège aérien d'interception

Il s'agit d'une plaque de plexiglas disposé en hauteur au niveau d'une trouée dans une haie ou dans une clairière intra-forestière par exemple. A la base de cette plaque, disposée verticalement, se trouve une gouttière où l'on place le même type de mélange que pour un piège Barber. Les insectes, passant par là, tapent contre la vitre et tombe dans la gouttière où ils se noient. C'est un dispositif assez lourd à mettre en place et que l'on ne peut utiliser que sur des terrains privés où personne ne passe.

< sommaire de la rubrique < page précédente 1 2 3 4 5 6 7 page suivante >
Ce site est conforme aux spécificités du World Wild Web Consortium (W3C) :

Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional