Le matériel de capture et d'étude

Le piègeage est une méthode d'échantillonnage indispensable pour de très nombreux groupes entomologiques. Sans celui-ci il serait très difficile, voir impossible, de noter la présence de tel ou tel insecte. Le piègeage permet également de réaliser des études statistiques, via un échantillonnnage quantitatif ou semi-quantitatif.


Le piège lumineux

On a l'habitude d'observer les insectes de jour, mais la nuit est le théâtre de vie de bon nombre d'espèces d'insectes. Deux moyens s'offrent à nous pour observer les insectes de la nuit : la prospections à vue à l'aide d'une lampe puissante ou l'utilisation d'un piège lumineux. Voyons ici le piège lumineux :

Le piège lumineux est un dispositif passif, il faut attendre que les insectes viennent dessus, attirés par la lumière. Il est assez lourd à mettre en place. Plusieurs modèles existent : la tente Malaise, le modèle de Barber (qui ne semble plus utilisé), etc.

Il nécessite bien souvent un groupe électrogène, de puissantes lampes à vapeur de mercure ou à ultraviolet et une armature rigide. Attirés par la lumière, les insectes viennent se poser sur les draps disposés autour de la lampe.

Les pièges lumineux permettent d'observer de nombreux insectes (papillons, coléoptères, mouches, etc.) mais les conditions climatiques sont assez exigeantes si l'on souhaite faire de belles observations (pas de Lune, forte chaleur et pas de vent).

J'utilise deux lampes à vapeur de mercude de 160W, disposées de part et d'autre d'un drap vertical disposé sur une armature de 2m x 2m. Le système est maintenu en place par de lourds pieds en fonte et par des cables.

< sommaire de la rubrique < page précédente 1 2 3 4 5 6 7
Ce site est conforme aux spécificités du World Wild Web Consortium (W3C) :

Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional